Visiter New York avec le Guide !

Découvrez la magnifique gare Oculus et son centre commercial à New York

Projet ambitieux longtemps décrié pour son coût faramineux et sa lenteur d’exécution, la gare Oculus de New York, inaugurée en mars 2016, étend à proximité du One World Trade Center son incroyable architecture aux ailes d’acier.

La gare Oculus : une architecture audacieuse et contemporaine

La ville de New York confie en 2004 à l’architecte espagnol Calatrava la reconstruction de la station Authority Trans-Hudson, détruite lors du terrible attentat de 2001.

Pour faire aboutir ce chantier titanesque, Santiago Calatrava dispose à l’époque d’un délai de cinq années pour les travaux et d’une enveloppe de deux milliards de dollars.

Mais le budget initial de ce projet d’envergure va accuser au final un dépassement de près de deux milliards. Quant au chantier, il va être livré sept années après la date prévue de réception…

Qualifiée depuis de « gare la plus chère du monde », la gare Oculus est sans conteste une merveille d’architecture moderne!

Un oiseau aux ailes d’acier

L’entrée de la station (qui relie la ville de New York au New Jersey) est identifiable grâce à une structure composée de plusieurs milliers de tonnes d’acier évoquant un oiseau sur le point de prendre son envol.

La première version de la réhabilitation de la gare imaginée par l’architecte espagnol prévoyait un mécanisme capable de faire bouger les ailes de l’oiseau.

Mais face au dépassement déjà considérable du budget l’idée fut abandonnée…

Un hall gigantesque et lumineux

A l’intérieur de la gare, la salle des pas perdus nommée « Oculus » dévoile un magnifique dôme surmonté de poutres en acier enduites de peinture blanche.

Ce hall, recouvert d’un sol de marbre blanc, affiche une taille impressionnante (106,68 mètres de long pour 50 mètres de hauteur), et jouit d’une luminosité exceptionnelle par le biais de verrières qui tapissent le plafond de la structure.

Ces panneaux de verre ont la particularité de s’ouvrir mécaniquement, permettant ainsi une ventilation naturelle du lieu.

Mais surtout, ils contribuent à offrir un spectacle splendide de jeux d’ombre et de lumière quand les rayons du soleil inondent l’espace.

Cerise sur le gâteau, en accédant à un balcon le visiteur peut profiter d’une vue plongeante sur ce hall doté d’une architecture pensée sans piliers, donc sans obstacles pour arrêter le regard…

Le centre commercial de la gare Oculus

Composée de trois étages, la gare Oculus accueille également de nombreuses boutiques logées sous l’enseigne du groupe « Westfield ».

Sur près de 34 000 m2, magasins de luxe (Mont-BLanc, Dior…), boutiques plus traditionnelles (Apple Store, Victoria’s Secret…),et divers lieux dédiés à une pause repas (cuisine italienne, snack, cuisine chinoise…) offrent aux voyageurs et aux promeneurs matière à la détente.

Un pari réussi

La gare d’Oculus n’est pas seulement un magnifique bâtiment aux formes épurées d’une grande originalité architecturale.

Elle est également le symbole de la renaissance d’un quartier décimé par les attentats de septembre 2001. Santiago Calatrava qualifie son oeuvre de « message d’amour pour les Newyorkais »; et la presse américaine évoque « le phoenix qui renaît de ses cendres »…

Après avoir essuyé bien des critiques, le projet démesuré de l’architecte espagnol s’impose comme une incroyable oeuvre architecturale.

Laisser un com'