Visiter New York avec le Guide !

Notre guide du restaurant Le Bernardin à New York

Bien que son histoire commence au début des années 1970 à Paris, ça n’est qu’en 1986 que les Le Coze ouvrent dans la ville qui ne dort jamais l’un des meilleurs restaurants de poisson de la planète.

Attirer l’attention à New York

Réussir à se démarquer dans la ville des gratte-ciel est une tâche difficile dans tous les secteurs.

La demande est énorme et l’offre l’est plus encore. Ainsi, quelconque établissement capable d’attirer l’attention, obtenir son propre espace et recevoir le respect de la ville, est une entreprise qui en vaut sans aucun doute la peine.

Le restaurant Le Bernardin, ouvert à New York en 1986 par Maguy et Gilbert Le Coze, en est une preuve.

Les débuts du restaurant Le Bernardin

Né au début des années 1970 de l’autre côté de l’Atlantique, à Paris, l’établissement des frères Le Coze s’est rapidement caractérisé par la qualité de ses poissons et une meilleure préparation des plats. Du poisson frais, préparé avec respect.

Cinq ans seulement après son ouverture, Le Bernardin obtient sa première étoile Michelin.

Deux ans après sa première décennie, il en décroche deux de plus. C’est à partir de 1980 que la maison française attire des clients du monde entier, surtout des Américains.

À la conquête de New York

Cette circonstance encouragea les frères Le Coze à faire leurs valises et à traverser l’Atlantique pour se lancer dans la tâche compliquée de fonder leur restaurant à la française, en se concentrant sur le poisson.

Ce fut un succès. En peu de temps, le restaurant Le Bernardin conquit les palais de la capitale non officielle du monde.

Reconnaissance, prix et récompenses

Cependant, huit ans après son arrivée, Gilbert, qui s’occupait des poêles et imprimait son style unique sur la meilleure matière première de la mer, décède.

Éric Ripert, l’un des assistants du feu chef cuisinier et son disciple le plus fidèle, reprend le flambeau.

Quelques mois plus tard, le restaurant obtient une critique ainsi qu’une note très élevée de la part du New York Times.

Il fut nommé « meilleur restaurant de fruits de mer aux États-Unis » par plusieurs médias spécialisés dans la gastronomie. D’autres ont même assuré qu’il était le meilleur au monde dans sa spécialité.

La Fondation James Beard l’a reconnu dans plusieurs éditions de ses prix avec diverses récompenses.

Le Bernardin a commencé à apparaître dans la liste des cinquante meilleurs restaurants du monde, The World’s 50 Best Restaurants.

Et le guide Michelin, après le lancement de l’édition 2005 de la ville, lui a attribué la note la plus élevée : trois étoiles.

L’un des meilleurs restaurants de poisson de la planète

Ainsi, le restaurant Le Bernardin est devenu l’un des meilleurs établissements de la planète servant du poisson.

Parmi ses points forts, on peut citer les tranches de thon sur foie gras, le ceviche de Saint-Jacques à la péruvienne, le cappuccino de homard avec soupe de céleri, navet, truffe et Mousse de homard, ou encore le lampris royal au caviar.

Cependant, dans cette maison française de la Grosse Pomme, la viande a aussi sa place, avec des plats tels que ceux utilisant de véritables wagyu (bœuf japonais).

Laisser un com'