Visiter New York avec le Guide !

Comment prendre le taxi à New-York

La couleur jaune, le pare-choc chromé, le taxi new-yorkais est un symbole à part entière de la ville américaine. Totalement intégrés au paysage de la cité, les 12000 taxis arpentent les rues de Big Apple, et peuvent être utilisés à toutes les heures. Parcourir la ville à bord de ses véhicules s’avère dès lors très pratique en plus d’être économique, tant les prix pratiqués sont abordables.

Comment prendre un taxi ?

Pour effectuer une course en taxi, le prérequis est d’identifier les véhicules qui sont libres de ceux qui sont occupés. Afin d’y parvenir, il suffit de prendre en considération les informations que délivrent l’enseigne lumineuse se situant sur le toit des véhicules. Ainsi, si le numéro indiqué sur le panneau est allumé, donc lisible, le taxi est disponible pour une course. En revanche, lorsque l’indication est éteinte, le véhicule est déjà occupé, ou tout simplement plus en service.

prendre le taxi à new york

Une fois l’un des véhicules éclairés repéré, levée le bras permettra d’obtenir l’arrêt du taxi le plus proche, regarder l’aisance des New-Yorkais pour obtenir les services des véhicules jaunes est d’ailleurs déconcertant, tout en étant le meilleur moyen d’apprendre à le faire. Car à New York, prendre un taxi est un sport local très prisé, sachant que les trois quarts des habitants de la ville utilisent le taxi, moins cher que la voiture personnelle et plus sûr que le métro. A l’intérieur du taxi, le premier réflexe à avoir est de vérifier que le professionnel a bien remis le compteur à zéro, suite à sa précédente course, l’enchaînement des clients pouvant conduire à un oubli, bien plus sûrement qu’une volonté d’arnaquer le client, bien que la confiance n’exclût jamais le contrôle. Mais inutile de s’inquiéter en voyant l’apparition d’un montant de 2 dollars 50 cents, cela correspond au montant de la prise en charge, tarif incompressible. Afin de pouvoir indiquer l’adresse de destination au chauffeur, des notions d’anglais sont bien sûr préférable, sans avoir nécessairement un niveau très élevé. Toutefois, si la langue de Shakespeare est un sacerdoce, il est tout à fait envisageable de présenter l’adresse par écrit, sur un guide ou un smartphone, les taxis de la cité américaine sont rodés à ce type de situation.

Une précision importante à connaître lorsque l’on se rend à New York réside dans la façon dont on indique le lieu où l’on souhaite aller. En effet, à la différence de la France notamment, l’usage veut que l’on ne donne pas le numéro de l’immeuble. Il conviendra alors d’indiquer l’intersection où l’on souhaite être déposé, par exemple entre tel et tel rue, à proximité du lieu final. Ainsi, il est important de prendre l’information avant de se rendre dans un taxi, l’absence de la bonne information pouvant être une gêne réelle au bon déroulement de la course en taxi à travers New York. Le nombre important de taxis dans la cité peut bien évidemment difficilement permettre d’indiquer si les chauffeurs sont à l’écoute pour discuter, ou au contraire muet durant tout le voyage, les personnalités de chacun, à l’instar des autres lieux, permettant de tomber sur des caractères fort différents. Et si de nombreuses nationalités sont représentés dans la profession, il y a une forte présence d’Haïtiens, ce qui pourra être une chance pour les francophones selon les cas.

informations taxi

Quel est le prix d’une course en taxi ?

A New York, le taxi est un moyen de transport très prisé, qui est traduit par la forte densité des voitures jaunes dans les rues de Big Apple. En effet, les New-Yorkais ne possèdent généralement pas de véhicules, et préfèrent utilisés les services d’un taxi pour se déplacer, au détriment même du métro, dont le niveau de confort et de sécurité est un frein pour certains. De plus, le prix des taxis est environ 3 fois moins cher qu’à Paris notamment, ce qui constitue l’ultime argument.

Bien entendu, le coût final de la prestation dépend de plusieurs facteurs, ce qui n’est pas spécifique à la cité. Le montant de la prise en charge, vu précédemment, est un tarif de base, auquel il conviendra d’ajouter un coût de 1 dollar et 24 cents du kilomètre. A ces éléments, il faudra ajouter une redevance en fonction du temps passé dans la voiture, d’un coût pour une surcharge en bagage le cas échéant, et enfin, le pourboire. Ce dernier est d’usage, et se situe entre 10 et 20% du montant de la course, tout en sachant que le niveau de satisfaction déterminera ce qui sera donné au final : un chauffeur qui aidera à sortir les valises du coffre se verra certainement offrir un pourboire plus généreux que celui qui restera assis à bord de son véhicule sans le moindre mot. Une surtaxe existe enfin en fonction de l’horaire durant laquelle le taxi est utilisé, 1 dollar pour une course se situant sur le créneau de 16 heures à 18 heures, et 0,5 dollar pour un voyage entre 20 heures et 6 heures du matin.

Venir visiter New York impliquera dès lors probablement d’avoir recours au taxi de la ville, car il s’agit non seulement d’un moyen de transport efficace dans la ville mais aussi parce que le taxi jaune représente un symbole à part entière de la cité. Et pour avoir un maximum de transparence, il existe des applications pour connaître à l’avance le prix d’une course, et ainsi éviter une mauvaise surprise.

Laisser un com'